,

Hanne Gaby Odiele dévoile son intersexualité

Une mannequin belge connue sur la scène internationale a reconnu publiquement son intersexualité.


Hanne Gaby Odiele

Une mannequin belge connue sur la scène internationale a reconnu publiquement son intersexualité. Avec cette démarche publique, elle souhaite venir en aide aux personnes comme elle, c’est-à-dire pas tout à fait femme ni tout à fait homme. Cela concerne 2% de la population.

Hanne Gaby Odiele défile depuis dix ans pour les plus grands couturiers du monde. Son visage s’affiche en une des plus prestigieux magazines de mode… Mais personne, ou presque, ne connaissait son histoire. « Je m’appelle Hanne. Je suis née intersexuée. Mon corps n’est ni homme ni femme. Ce n’est pas rare, on est presque 2% de la population! C’est l’équivalent des personnes rousses », confie la top-modèle dans une vidéo diffusée dans le cadre de la campagne « Interact advocates ».

Ses parents lui font enlever ses attributs masculins à l’âge de dix ans

Hanne Gaby Odiele choisit de briser le tabou. Cette Courtraisienne est née il y a 29 ans avec certains attributs masculins et d’autres féminins, mais aucun ne s’étaient développés complètement. À l’âge de dix ans, ses parents lui font subir une opération pour lui retirer les parties génitales mâles, sans lui demander son avis. « Je ne les accuse pas. Ils ont fait ce qu’ils pouvaient à l’époque, mais cela se produit encore aujourd’hui, et il faut que ça cesse. Si les parents pouvaient ne fût-ce qu’attendre, ce serait pour moi magnifique », explique Hanne.

« Les personnes intersexuées devraient pouvoir décider elles-mêmes de leur corps »

Un parcours vécu comme un traumatisme, des années de souffrance, autant de raisons qui ont poussé Hanne Gaby Odiele à porter la cause des enfants intersexués en devenant leur voix. « Les personnes intersexuées devraient pouvoir décider elles-mêmes de leur corps. Il est temps que ce tabou cesse. J’en ai tellement souffert », ajoute-t-elle dans la vidéo de sensibilisation.

À 18 ans, Hanne s’est fait reconstruire sa féminité, une renaissance pour la jeune femme. « Maintenant je me sens bien dans ma peau, dans ma vie. Je me suis mariée l’été dernier », explique-t-elle aujourd’hui.

Adolescente, cette jeune belge n’aurait jamais imaginé devenir l’un des mannequins les plus prisés, mais elle a toujours su qu’elle ne pourrait pas avoir d’enfant.

What do you think?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *